Coton/Textile

L’économie béninoise est essentiellement basée sur le coton. Entre le début des années 80 et le début des années 2000, la part du Bénin dans les exportations mondiales du coton a sensiblement augmenté, passant de 0,06% à 2,3%. Le coton, qui domine les exportations, représente actuellement environ 40% des recettes d’exportations (y compris la réexportation), mais il ne couvre que 15% de la surface cultivée. 
Un grand nombre de micro entreprise béninoises travaillent dans la confection et pourraient émerger si elles recevaient un encadrement et un soutien. L’industrie textile, plus particulièrement l’industrie de la confection et de l’habillement, peut et doit être un pôle de développement durable permettant de lutter contre la pauvreté et de contribuer à l’amélioration des recettes d’exportation. Le sous-secteur de la confection et de l’habillement représente une branche émergeante à fort potentiel. Il constitue un segment moteur de la chaîne de valeur et présente de grandes chances d’amélioration de la compétitivité et de la productivité dans l’espace économique national et régional. Les actions du Projet porteront sur cette niche de la filière Coton – Textile qui jusqu’alors ne bénéficie pas d’interventions conséquentes au niveau national à part les quelques formations et les appuis en matériels de tissage offert par le CIR ces dernières années dans le cadre de la loi AGOA, à travers la Direction Générale du Commerce Extérieur.
Il faut noter que compte tenu des difficultés liées à la mise en œuvre de la loi AGOA à travers le visa textile AGOA, une alternative a été trouvée et concerne les produits de la catégorie 9. Il s’agit des produits de la petite industrie notamment les produits tissés à la main, des articles faits à la main avec des tissus tissés à la main, des articles folkloriques et des tissus imprimés par des groupes ethniques (en fait ce sont des arguments qui renforcent le choix de ce sous – secteur Confection – Habillement comme une niche porteuse et couverte par ce Projet).

Dans ce cadre, il a été inscrit au titre du Programme de Relance du Secteur Privé (PRSP) 2007, le volet  ‘’Promotion des produits tissés à la main et de folklore dans le cadre de la loi AGOA. Ce volet vise à faire bénéficier aux artisans des produits tissés à la main et de folklore, des modules de formation sur les conditions d’accès au marché américain sous la loi AGOA et à leur fournir quelques équipements nécessaires en vue de leur permettre d’accroître leurs exportations et de promouvoir l’industrie artisanale béninoise. Aujourd’hui, le PRSP est clôturé et offre alors des acquis à pérenniser dans le sous – secteur.
Par conséquent, les raisons de  l’appui à ce sous – secteur sont multiples :

  • Secteur émergeant à forte intensité de main d’œuvre ;
  • Secteur générateur de forte valeur ajoutée dans la filière ;
  • Secteur offrant des possibilités d’investissement progressif et absorbant peu de capital ;
  • Secteur bénéficiant de structures d’appui en termes d’apprentissage et de formation à travers notamment la coopération Sud-Sud ;
  • Secteur à fort valeur ajoutée à travers le renforcement de la capacité d’offre de ses opérateurs ;
  • Segment à faible consommation d’énergie ;
  • Secteur peu complexe, permettant une implantation rapide dans l’espace régional ;
  • Les opportunités offertes par l’AGOA ne sont pas exploitées.

 

Flash Infos

Témoignage CIR Bénin

Accompagnement CIR Bénin

MISSION BENINOISE AU SIETTA (Abidjan)

La délégation béninoise conduite par le Dr Euloge Houngbo
Rencontre de la délégation Béninoise avec Mr Ismail KAMARA
Rencontre de la délégation Béninoise avec la Directrice Exécutive de ComCashew
Rencontre de la délégation Béninoise avec Mr KUASSI Edouard de CARO NUT
Rencontre de la délégation Béninoise avec la Directrice KNV
Rencontre de la délégation Béninoise avec M. To Jean Pierre et M. VU Than le plus grand acheteur de cajou au Vietnam accompagné du DG de Longson et son asistant
M. To Jean Pierre et M. VU Than et le DG de Longson et son assistant
Visite des usines de la Société « MEKONG » par les acteurs béninois de l’anacarde
Visite des usines d’une Société chinoise par les acteurs béninois de l’anacarde

Travaux CIR Bénin

S'abonner à la Newsletter

"SNCIR" comporte combien de caractère ? (eg: 3)
Nom :
Email :