Imprimer
Catégorie : Informations

L’Assemblée générale constitutive de l’Association des transformateurs du Karité du Bénin (ANTK- Bénin) a été organisée mercredi 19 février 2020 à Cotonou.
Un nouveau départ s’annonce pour le développement agro-industriel de la filière. L’Association des transformateurs du Karité du Bénin (ANTK-Bénin) a été mise sur les fonts baptismaux. A l’occasion de l’assemblée générale constitutive de l’Association, la présidente du comité d’organisation, Julienne Akuete a expliqué que l’association est composée des transformateurs de la filière de Karité. Elle a rappelé les différentes étapes pour la tenue de l’assemblée générale constitutive.

Pour la présidente du comité d’organisation, c’est dans le but d’accompagner les acteurs de la filière et de les amener à l’interprofession qui sera leur répondant auprès de l’État que s’inscrit la mise en place de l’association. Des rencontres ont eu lieu pour y parvenir a-t-elle ajouté.  Il s’agit  des séances du 22 janvier 2020, organisé par l’Association Karité Bénin (AKB) au cours de laquelle un avant projet des statuts et règlement intérieur a été présenté et une autre rencontre en février 2020 pour des éclaircissements et des projections. La deuxième rencontre qui a regroupé uniquement les transformateurs de karité au Cadre intégré renforcé(CIR) a permis d’étudier et d’amender les statuts et règlement intérieur. A la suite de la présidente du comité d’organisation, Kingbo Armand A. Coordonnateur de Akb, a fait savoir qu’une enquête des coopératives composées des ramasseurs a été organisée pour savoir le nombre de cette catégorie d’acteurs dans la filière de Karité. « Des interlocuteurs auprès de l’État seront connus au terme de l’AGC » a-t-il indiqué. Pour Euloge A. Hungbo, Coordonateur national du Cadre intégré renforcé, l’association permettra de renforcer la compétitivité de la filière. Les transformateurs constituent un maillon fort de la chaine de valeur. Il a souhaité que l’association s’ouvre davantage aux jeunes pour leur insertion. « A peine 5% des produits sont transformés » a indiqué  le coordonateur national du cadre intégré renforcé.  Pour Gervais Nounhatin Atahouet,  représentant de l’Agence Française de développement (AFD) et de l’Union Européenne (UE) a indiqué que ces deux institutions sont fières de l’évolution des activités dans la filière au Bénin. En effet, aux termes des assises, Gilles Adamon, promoteur de l’Agro-industrie « Natura » a été élu président de l’Association des transformateurs du Karité du Bénin (ANTK-Bénin).